Blog In Lyon

Jonathan Soler Ganko Films

Jonathan Soler, Lyonnais réalisateur de longs-métrages indépendant


Lyonnais, la trentaine, alternant calme discret et enthousiasme passionné, Jonathan Soler est un réalisateur et producteur de films indépendants et atypiques.
Cinéphile, autodidacte, diplômé d’un Master de Japonais et amoureux inconditionnel de la culture nippone et du Japon, dont il a appris la langue après avoir découvert le cinéma japonais indépendant des années 60 et y a passé plusieurs années pour ses études, mais aussi tourné 2 films avec pour toile de fond un Tokyo hors des sentiers battus et de l’image de carte postale que l’on peut parfois en avoir, Jonathan Soler ne fait rien comme tout le monde.

 

Ganko Films, une production cinématographique originale et indépendante

 

D’ailleurs, le public et les critiques ne s’y sont pas trompés, puisque Phantom, son premier long métrage tourné caméra au poing et alternant sentiment d’urgence et profonde mélancolie, s’est fait remarquer, autant pour son sujet que pour sa forme.
Son sujet : La précarité et le désenchantement d’une jeunesse pleine de rêves et d’ambitions se retrouvant confrontée à une réalité complexe et à un champ des possibles de plus en plus réduit.
Sa forme: Une expérimentation visuelle et sonore, des jeux sur les couleurs et les lumières de la ville, des cadrages photographiques de toute beauté, le tout se mariant dans un ensemble parfaitement harmonieux et créant une expérience à la fois sensorielle, onirique et pourtant pleinement ancrée dans ce que la réalité du quotidien peut avoir de plus âpre et sérieux.

 

Blog In Lyon est allé à la rencontre de ce Lyonnais pour parler avec lui de cinéma, du Japon, de son expérience, de son parcours atypique et de ses projets.

 

 

 

Pour en savoir plus sur ses films, sa filmographie et ses projets rendez-vous sur son site Ganko Films ou suivez-le sur Facebook.

 


 

Retranscription de l’interview

 

Vous êtes un réalisateur lyonnais qui a tourné au Japon. Comment ça a commencé ? 
 
La première expérience que j’ai eue au Japon, c’était pour Un Regard. J’avais fait quelques courts métrages avant, en France. Et en 2010, j’ai produit Un Regard qui est un moyen métrage de 52 minutes et qui a ensuite été distribué aux Etats-Unis. Un Regard, c’est l’histoire d’un jeune homme qui filme son environnement et puis, il va commencer à filmer une fille dont il est amoureux, sans qu’elle soit au courant, et très rapidement, il va franchir les limites du respect de la vie privée. C’est-à-dire qu’il va la filmer jusqu’à chez elle, il va envahir son intimité, toujours à son insu.

 

Jonathan Soler

 

Quelle est la particularité de Un Regard ?
 

La particularité de Un Regard, c’est qu’il a entièrement été filmé avec un appareil photo compact et tout ce que filme le jeune homme, c’est ce qu’on voit, c’est le film tel quel. Ce style, ça me permettait une approche stylistique différente. Parce que, comme il filme cette fille en cachette, la caméra est souvent positionnée cachée derrière un arbre ou derrière un mur. Et le but du film, c’était de donner la sensation aux spectateurs d’assister à un spectacle auquel ils ne devraient pas assister, et de créer une situation inconfortable. 

 
Parlez-nous de votre premier long métrage. 
 

J’ai tourné mon premier long métrage en 2012, Phantom, toujours au Japon. C’est l’histoire d’une jeune femme qui galère pour trouver un travail et elle a des difficultés financières. Donc elle va passer une nuit avec son petit copain à discuter de ses inquiétudes et de tout un tas de sujets qui leur tiennent à cœur. 
 

Jonathan Soler
 

De quoi traite le film ? 
 

Le film traite de sujets très ancrés dans la réalité comme la précarité des jeunes ou les difficultés financières. Et malgré ça, je ne voulais pas que le style du film soit trop réaliste. Tout d’abord parce que ce n’est pas mon style. Et puis parce que la plupart des films dramatiques, en particulier en France, ils ont tendance à avoir ce style réaliste-documentaire-naturaliste. À un point même où on pourrait se dire qu’ils se copient un peu les uns les autres. Et c’est vrai que j’aime bien l’idée de faire des films qui ressemblent plus à un rêve. Et pour Phantom en particulier, le parti pris c’est que tous les dialogues sont en voix-off, et les images, donc déconnectées de la voix-off, sont des images soit de ce jeune couple japonais, soit de la ville de Tokyo. 

 
Est-ce que le film est sorti ? Et quel type d’accueil a-t-il eu ? 
 

Oui, le film est sorti dans plusieurs pays et il a été présenté en festivals. Alors c’est vrai que Phantom, c’est un film qu’on pourrait classer dans la catégorie « film d’art et d’essai », voire même cinéma expérimental, et c’est pour ça que je m’attendais à ce qu’il ait des retours plutôt mitigés. Et j’ai été assez surpris de voir qu’il a eu un accueil très positif, en général, autant par le public que par la critique. Et du coup, on a eu des retours de gens de pays différents qui nous ont dit avoir apprécié le film. Et ça, ça m’a surpris parce que Phantom, c’est un tout petit film, très modeste, très personnel aussi, et y a quand même eu des gens de cultures différentes qui ont été réactifs au film. Et c’est ça qui est exceptionnel parce que quand on fait des films, c’est pour que des gens, quelque soit leur culture, puissent être touchés par une œuvre. 

 
Quelle est la suite pour GANKO FILMS ? 
 

La suite… Je préfère parler de ce qui a été fait, plutôt que de ce qui n’est pas encore fait. Mais ce que je peux vous dire c’est que GANKO, en japonais, ça veut dire « obstiné ». Et qu’on va rester obstinés.

 

 

Si cet article vous a plu, découvrez notre chronique de son long métrage Phantom de Jonathan Soler.

 

Retrouvez toutes nos interviews ici >> Interview Blog in Lyon

 

 


Timelapse Lyon la nuit

articles

Dernières News

lire la suite

Street Art

Balade Street Art – MAC de Lyon

lire la suite

Pop Culture - Narnaland - Blog In Lyon

Nanarland – Le livre des mauvais films sympathiques

lire la suite

Willy Ferrier

Willy Ferrier, le chocolatier fou

lyon

Dernières News

lire la suite

La Cour des Voraces

Lyon en photos #29 – La Cour des Voraces

lire la suite

lac du Parc Tête d'Or

Lyon en photos #27 – Lac du Parc Tête d’Or

Ganko Films Blog In Lyon

sponsorisé

Découvrez l’univers de Ganko Films

Le tour du web - en bref

Black Holes Série d'animation en bref

Black Holes, la série d’animation qui va faire sensation !

Die Antwoord Court-métrage en bref

Die Antwoord revient avec un court-métrage bien flippant !

Concert-de-l'Hostel-Dieu-25-ans en bref

Le Concert de l’Hostel Dieu fête ses 25 ans

Ed Banger Records en bref

ED REC 100 la nouvelle compilation de Ed Banger Records